A quand remonte la dernière fois où vous avez passé un pur moment, qui vous a fait vibré jusqu'au plus profond de votre être ? Ces moments sont rares, trop rares, et pourtant, rien ne vaut un petit shot de plaisir pour se remettre en selle pendant une période difficile. Récemment, j'ai eu un peu de mal à écrire, je n'avais tout simplement pas d'inspiration. Et, étrangement, la soirée magique que j'ai passé hier soir, m'a rendu mon envie d'écrire et mes idées. Comme quoi, il suffit parfois de pas grand chose...

Hier soir, je suis allée au Cabaret Sauvage (une petite salle près de Porte de Pantin, si ça vous intéresse!) pour aller voir All Time Low. Je sais ce que vous vous dites : All Time quoi ? Même s'ils ne sont pas très connus en France (et on y perd!), nous tenons là un de mes groupes préférés. Pourquoi ? Parce que leur musique rassemble, communique une énergie incroyable et vous transporte littéralement!

Source : DIY

Quand j'ai découvert le groupe, je me suis dit "Ah,encore un boys band de mécheux". Puis j'ai écouté une de leurs chansons. Puis deux, puis un album, puis tous les albums. Et tout ça, en une nuit. Déjà, le son est excellent et les chansons sont variées. On peut noter une forte évolution au fur et à mesure des morceaux. Ensuite, les paroles ne peuvent que trouver un écho chez les jeunes (Petite note : Je sais qu'All Time Low a certains fans ayant la quarantaine ou plus, mais la moyenne d'âge doit environner les 20-22 ans). C'est à mes yeux l'équilibre parfait entre des chansons pleines d'énergie et d'insouciance et des morceaux plus posés et plus sérieux, qui vous prennent aux tripes. Mais je ne suis pas objective, je suis déjà conquise!

C'est d'ailleurs ce groupe qui m'a convertie aux concerts de rock. Disons que, vu de l'extérieur, la fosse remplie d'énergumènes qui sautent et pogotent dans tous les sens en braillant les paroles de leurs chansons favorites, ça me faisait plus peur qu'autre chose (oui, je suis une peureuse!). Mais ça, c'était avant (Note : Désolée, ceci est une blague pourrie. Veuillez pardonner l'humour particulièrement douteux de l'auteur de ce billet). Quand des artistes vous ont accompagné dans vos plus grandes joies comme dans vos heures de désespoir, c'est un moment très fort que de les voir "en vrai".

Sans titre 1 Blink Kids, en première partie d'All Time Low. A découvrir!

Et, en live, All Time Low ne déçoit pas. Une réelle connivence avec le public ,avec lequel les membres du groupe discutent comme entre amis, se créent. Pendant les 4 heures de concert (On a eu 2 groupes en première partie!) règne une ambiance folle, sauvage. Un véritable exutoire : ne soyez pas surpris si, emportés par l'ambiance, quelqu'un passe au-dessus de votre tête en "crowd-surfing" avant de se retrouver sur la scène, si un inconnu se met à vous taper la discute comme si vous vous connaissiez depuis toujours, ou encore si votre voisin s'agite frénétiquement à côté de vous (1. Il n'est pas en train de faire une crise d'asthme. 2. Il a quand même du mérite de bouger ainsi dans les 30 cm² qui vous sont alloués dans la fosse!).

Alors, peut-être que ça paraît  dingue, peut-être que ça paraît bête. Et ça l'est certainement un peu. N'empêche que je peux vous assurer que rien ne vaut le frisson lorsqu'on entend résonner les premières notes d'une chanson qui a pris tellement d'importance pour soi, avant de vibrer avec cette foule d'inconnus, tantôt emportés dans un tourbillon assourdissant, tantôt sortant les briquets, emportés dans une douce léthargie lors des morceaux plus doux.

Dans ces moments où l'on se sent extatiques, plein d'énergie, invicibles, on se dit que oui, rien que pour ces instants, ça vaut le coup de supporter toutes les crises du monde...