Si les années lycée jouissent de cette satanée réputation de "meilleures années de la vie", c'est certainement à cause d'un mensonge éhonté, celui du "mythe de la cheerleader et du quaterback". Vous l'avez sûrement remarqué mais dans les films américains, le lycée a la côte ; un joyeux mélange de beaux bruns (qui, mystérieusement, à 30 ans, traînent toujours dans les salles de classe), de chorégraphies dans les couloirs et de basketteurs mécheux. Mais, étrangement, le lycée IRL ("In Real Life" pour les non-geeks d'entre nous), ce n'est pas vraiment pareil. Mais alors pas du tout...

HighSchool1

J'avoue avoir cru pendant un petit moment qu'il existait un complot, visant à lobotomiser les élèves dès la fin du bac, pour qu'ils continuent de répandre la bonne nouvelle du "Lycée-Providence". C'est pourquoi, j'ai décidé aujourd'hui, rien que pour vous, de lever le voile sur la réalité lycéenne dans un terrible face à face : le lycée "made in usa" VS la réalité!

Les études

Dans les films : Après une dure journée de deux heures de cours, Kate va à son entraînement de cheerleaders sous le soleil éclatant de Californie. Des devoirs ? Qu'est-ce que c'est ?

Dans ton lycée : Après une journée 8h-18h, un bac blanc de philo et un contrôle de latin, tu rentres chez toi dans la nuit noire (hiver oblige!)... pour mieux réviser ton oral d'anglais du lendemain!

Les amours

 

Dans les films : Kate vient de se remettre avec Ethan. Certes, il l'avait trompé avec sa meilleure amie et du coup, elle était allée se consoler auprès de son meilleur ami à lui. Mais comme il est venu sonner à sa porte avec une bague de fiançailles, tout est arrangé!

Dans ton lycée : Lucas m'a regardée pendant trois secondes d'afilée aujourd'hui... C'est que ça devient sérieux!

L'avenir

Dans les films : C'est décidé, Kate va lancer sa ligne de vêtements. Une chance qu'un créateur de renom remarque dans la rue son style incroyable, et lui offre une opportunité qui va lancer sa carrière.

Dans ton lycée : Et bien, toi tu galères sur APB. "Mais non, j'avais dit Psycho à Paris, pas Neurobiologie à Bordeaux!", "C'est quoi un numéro INE ?", "Alors, écrire une lettre de motivation pour la fac de psycho...".

Les activités extrascolaires

Dans les films : Kate est cheerleader, Ethan est quaterback. Sinon, ils aiment occasionnellement se produire dans les comédies musicales du lycée pour montrer qu'ils ne sont pas que des rois et reines de promo écervelés.

Dans ton lycée : Je joue de la flûte à bec en cours de musique, ça compte ?

Les transports

Dans les films : Kate a son propre cabriolet rouge flashy, offert par son père pour ses 16 ans. Les moins chanceux prennent le bus scolaires qui vient les chercher à domicile : quelle torture!

Dans ton lycée : Après la grève de RER, le bus qui s'arrête à 20 minutes du lycée est en retard... Encore...

Les tenues vestimentaires

Dans les films : Kate vient au lycée en mini-jupe en cuir. Son proviseur trouve ça ravissant et lui fait un clin d'oeil.

Dans ton lycée : Interdit aux shorts. Interdit aux jupes au-dessus du genou. Interdit aux bermudas. C'est bien trop sexy les bermudas...

La cantine

Dans les films : Kate grignote un burger végétarien avec des petits cubes de pastèques et un grand thermos rose de chai-latte.

Dans ton lycée : Des boulettes de viande... Encore des boulettes de viande ?

 

Bref, vous l'aurez compris, le quotidien du lycée d'aujourd'hui c'est plutôt le bac, APB et DM de philo que chorégraphies endiablées dans les couloirs et bal de promo. Alors pourquoi glamouriser autant les années lycée ? Parce qu'il est vrai que c'est un âge étrangement poétique, synonyme de liberté. L'âge de grandes décisions et surtout de grandes indécisions. L'âge où l'on nous demande qui l'on veut devenir alors que l'on ne sait même pas qui on est. L'âge où l'on découvre sa propre liberté et ses propres limites. C'est un âge beau et triste à la fois.

C'est pourquoi il n'existe peut-être pas de complot finalement. Je pense qu'on n'oublie pas. On n'oublie pas ses premières joies, ni ses premières déceptions. On n'oublie pas ses succès, ni ses erreurs. Non, on grandit.

"La maladie de l'adolescence est de ne pas savoir ce que l'on veut et pourtant de le vouloir à tout prix" Philippe Sollers.

~

J'en profite pour vous remercier de vos lectures et de vos commentaires. A chaque fois, ça me fait extrêmement plaisir